C'est un scandale !
Ce loftblogue est peuplé essentiellement de femmes de talent (faites porter l'adverve sur ce que vous voulez), mais c'est toujours moi, pauvre scribouillard fatigué et sans imagination qui me fends des comptes-rendus.

Donc Mercredi en -8 nous primes le café (ah, c'était du café ?) dans le jardin ensoleillé de Giovinetta. Myrtille était accompagnée de ses porteurs de culottes. Elle peina à choisir la nourriture la plus adaptée à la sustentation de ses chélonidés (chéloniens ?) affamés et coureurs. Il parait qu'Estragon traverse le jardin au feu rouge, et que c'est pour ça qu'il court vite : pour ne pas être écrasé par les automobiles fumantes. Honey nous a rejoints beaucoup plus tard, prétextant un cours à donner. Tu parles, elle avait encore les paupières ensommeillées (ou pas). Je ne dirai rien du café. Juste un mot du gaflan au coco préparé par Giov (elle n'est pas obligée de nous donner la recette).

Mercredi (5 Avril, comme l'a brillament démontré Martin), le rendez-vous était à mon annexe au Bijou.
Honey est arrivée presque la première (si l'on exclue l'invitée surprise, qui ne voyant personne a courageusement sonné chez moi). J'avais réservé pour 6, je vous rappelle. Nous fumes 4, bande d'ingrats. Pas de daube, un gaspacho froid pour 'Enn, des salades pour les autres suivis de paëlla valenciana (ou pas), car on n'avait pas le choix. Desserts variés, vin rouge dont j'ai abondamment souillé les nappes, café pour tout le monde. Je ne peux non plus rien dire des discussions. Il fut beaucoup question de couilles (qu'on voulait couper), de performances chiraquiennes (2 mn 30 douches comprises), de notre voyage d'étude en Martinique. Autant de sujets incompréhensibles pour notre invitée surprise choquée. Ouverture des portes à 21 heures. Vidéo rétro sur la carrière du petit Robert. Images embrumées de années 80 (un temps que les moins de vingt ans...)

- c'est pas un peu long ?

Le Petit Robert est entouré de 4 musiciens environ. Honey a juste eu le temps de tomber amoureuse du synthétiseur avant de nous quitter, les mains sur les oreilles aussi sourde qu'après une masturbation complète. Ma voisine de gauche s'est étonnée qu'il chante en anglais, mais comme on ne comprend rien de toutes façons... Quelques jolies bal(l)ades néanmoins. C'était mon premier concert de rock (si si). Anecdote : je suis allé pisser avant le concert, et j'ai croisé Little Bob, juché sur un tabouret qui essayait d'atteindre l'urinoir, lunettes noires sur le nez.

- fin du concert

Sortie des vieux du concert. On m'appelle : "Lewis !". Je me tourne et je vois un autre gentil membre, Marc, en train de se remettre d'une partie fine de badminton avec deux charmantes jeunes femmes, dont l'une avait une ascendance improbable autant que huppée  (comme Alain) : d'origine Albanaise, ayant vécu en Belgique, sa famille serait apparentée à Charlemagne et cousinerait avec Mme de Courcel. Je la soupçonne d'avoir pas mal copicolé avant...

- pas de conclusion ?
- ben non, j'entends plus rien.

montauban_206

et devinez qui a mangé tous les chocolats ...