(je copicolle ...)

Encore une américainerie qui ferait un agréable film à regarder à la télévision un dimanche soir, en grignotant un apéritif dînatoire. Il se trouve que je vais au cinéma, et que je n'ai pas la télévision. Kevin Costner est charmant en éponge à bière qui joue aussi avec beaucoup de gentillesse et d'amour l'éponge affective. On se demande tout le long quand il va entamer une cure de désintoxication. Sa partenaire, Joan Allen,  va de crise de colère en crise de colère et en fous rires, avec quatre filles adorables  qui cherchent à s'affirmer. Elle son truc c'est plutôt la Vodka et le bloody Mary. Il semble qu'elle arrête de boire à la fin. Le rebondissement final rappelle celui du film " le bonheur est dans le pré" (Rapport involontaire avec ma précédente note).

Les images sont-elles volontairement à dominante rose, jaune ou bleue selon les scènes ? On dirait un défaut de pellicule ou de prise de vue. Un gentil divertissement, qui ne valait pas  la peine de se déplacer.

PS : la gazette d'Utopia, est dithyrambique : "Terriblement humain et glamour à la fois, bref, un vrai bonheur !".