Suivant l'avis éclairé d'un proche, j'ai entamé "La Câlineuse" d'Hugues Rebell, en réalité...Georges Grassal de Choffat, mort dans le dénuement  en 1905 qui fut pressenti pour le prix Goncourt en 1902 ...
J'ai fermé le livre au milieu pour ne plus l'ouvrir.
Ampoulé, creux, précieux, vaniteux, pompeux, un vaudeville romancé, où les personnages n'ont aucune existence sinon falote et ridicule. Des phrases bien tournées, des tissus légers, des scènes grivoises évoquées, oui, mais on n'y croit pas.
Bon, mais peut-être l'avez-vous lu et avez-vous un autre avis ?