6 membres actifs, dont 2 virils, étaient présents, presque à l'heure.
4 filles donc, plus un impétrant, un certain loup, mais ce n'était pas MartinLothar.

A 19 heures 30, le feu était vif dans le jardin : le loup s'activait. Notre hôtesse était perdue dans ses étages et surveillait de loin ses fourneaux sur lesquels cuisaient des patates en robe de chambre, comme elle.
Flanby surveillait les sardines. Il devait craindre qu'elle ne séchappent.
Les saucisses arrivèrent accompagnées d'Enn, chassée de chez elle par des ados columérains se cassant la tête sur des énigmes éponymes.

Très sérieusement, nous décidâmes de donner un délai de grâce aux écrivains amateurs pour la nouvelle. Il faut dire que la meilleure est encore à écrire. (la mienne).

Donc nous mangeâmes abondamment, rimes beaucoup, en particulier Honey dont les fous-rires vont devenir célèbres dans le quartier, bûmes un peu du champ de Stéphane, un reste de Minervois, injustement accusé d'avoir un goût de bouchon par Enn aux papilles encore endormies par le embruns des plages naturistes, des alcools improbables voire ésotériques (on a parlé de liqueur d'estragon, mais je m'interroge), décidâmes d'accueillir avec bienveillance Saturnin.

Les agapes furent juste interrompus pas les cris étonnés d'un lego en fâcheuse posture. Je laisse à la détentrice de l'image la responsabilité d'introduire ici la preuve photographique.

100_0851

Nous nous séparames vers 23 heures, saoûlés pas une surdose de passés simples.

PS. Rien sur le clafoutis aux raisins ?
PS2. Ni sur la mousse au chocolat ?
PS3. Pensées émues pour nos profs qui travaillent demain.

- putaing il maitrise les rétroliens.
- trop fort ce LC.

PS 4 (signé Enn') : Je m'immisce chez Lewis, pour ajouter que le jardin de Giov' est charmant, et que nous sommes partis comme des sagouins sans même l'aider à ranger. Sans doute était-ce l'effet de l'alcool d'estragon (délicieux mais très fort ). Merci Giovinetta !
Les Duplo, Lewis, on voit que tes enfants sont grands, font référence à un article de l'été de Libé...

col_004

col_011

La treille est encore couverte de raisins, cela appelle une deuxième tournée de vendanges !

soulac_059