Elle s'élance
Danse
Avance
Mime avec élégance
L'ultime révérence
Pieds fins et cambrés
Enrubannés
Appuyés sur les leviers
Elle se déhanche
Ondule
Avance encore et recule
Bras qui doucement gesticule
Quand elle se penche
En libellule
Et l'éclair des ballerines
Du rose qu'on dit chair
Et l'éclat pourpre de sa chair
Dans les vapeurs de morphine
Légéreté du tulle qui tourbillonne
Loin de la camisole en rayonne
Rose pailletée
L'étole en soie moirée
Qui vêt son cou gracile
D'une caresse habile
Autoroute vers Marseille
Plus vite, stop les conseils
Elle, devant, sur la scène
Elle, dehors, sur l'affiche
Elle, dedans, c'est Sophie
  Elle, dehors, c'est La Frivoli
Les pneus s'aggrippent et scandent un cri
Tu-vois-Maman-j'y suis
Tu-vois-Maman-j'ai-réussi
Tu-vois-Maman-je-suis-La-Frivoli
Danseuse étoile, eteinte déjà la reine
Exit les jambes de biche
Rose pailletée
L'écume ensanglantée
Qui vêt ses lèvres labiles
D'une caresse hostile
Stridence des ambulances
Téléphones en absence
Rose pailletée
Sur la chaussée
La tong. Unique. Rescapée.