19 octobre 2010

des temps et des modes

Les circonstances font que je dois assurer les cours d'Anglais LV2 à ma fille.Chemin faisant, cela nous permet de voir un peu de grammaire française.Ainsi grande fût ma stupéfaction en m'apercevant qu'elle n'avait aucune idée de ce que pouvait être un conditionnel.Tout en aillant des croutons pour le gaspacho, j'essaie de lui en donner l'idée. "Ah, le conditionnel c'est un futur qui n'est pas stable ?"N'en déplaise aux linguistes, je vais pour le moment oublier l'instabilité notoire du futur, la différence entre les ... [Lire la suite]
Posté par Ennairam à 23:26 - - Commentaires [14] - Permalien [#]

12 octobre 2010

Vincent, François, Léo et les autres

Je me souviens que Joan Baez chantait cette chanson, mise en musique par Léo Ferré.Que sont mes amis devenus Que j'avais de si près tenus Et tant aimés Ils ont été trop clairsemés Je crois le vent les a ôtés L'amour est morte. Ce sont amis que vent emporte Et il ventait devant ma porte Les emporta. (...) L'espérance de lendemain Ce sont mes fêtes. Ce sont amis qu'autan apporteMais le silence de ce lieu...Les gardera
Posté par lewis_carroll à 20:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
29 septembre 2010

Pêche miraculeuse, marchons sur les eaux, etc.

Je ne résiste pas ! Bonne pêche
Posté par lewis_carroll à 21:48 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
17 septembre 2010

Cas de conscience

Qu'offrir à une jeune propriétaire ? Sans déflorer (???) le sujet et pas notre webmaîtresse, qui nous a généreusement invité-e-s à un apéritif dînatoire (dont je tairai la date, octobre est un mois triste, qui me fait irrémédiablement penser à octobre 18, berceau du socialisme réel, le chiffre 15 étant inexorablement déplaisant) je voudrais toutefois, sans subjonctif, vous interroger sur l'opportunité de divers cadeaux qui viennent à l'esprit éveillé de camarades avenants, comme, par exemple, et sans être exhaustif : des... [Lire la suite]
Posté par lewis_carroll à 21:31 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
16 septembre 2010

Mais où avais-je la tête ?

des indices ?           
Posté par giovinetta à 23:48 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
05 septembre 2010

6-9

Bonjour,Philippe MEYER assure maintenant une chronique quotidienne sur France Inculte à 8 heures moins cinq. Celle-ci commence comme au bon vieux temps par "Bonjour Marc, chers auditeurs sachant auditer, je vous souhaite le bonjour". Mais une bonne nouvelle n'arrivant jamais seule, notre webmaîtresse à tous vient de déménager, et personne n'a, à ma connaissance ,encore narré cette mémorable journée.A l'aube aussi incroyable que cela paraisse, les paquets étaient empaquetés, les nombreux-ses chargeur-se-s chargeaient, les... [Lire la suite]
Posté par lewis_carroll à 18:05 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

01 septembre 2010

plus qu'hier et moins que demain....

                                                                                         :)
Posté par giovinetta à 20:25 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
26 août 2010

Vivre France Inter

Bonjour,il ne vous reste que trois soirs pour courir au théâtre du grand rond (à toulouse).Bizatous-tes
Posté par lewis_carroll à 15:50 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
18 août 2010

Actualité INSUPPORTABLE !

eh bien non, pas envie d'un texte littéraire ni de finasser avec des jeux de mots ou humour : l'idée qu'on utilise mon supposé sentiment national, les hypothèses (hypothèques?) sur mon futur bulletin de vote, mes impôts... pour prétendre en les expulsant régler le sort de quelques centaines de personnes itinérantes dont rien ne dit qu'elles soient Roms et en situation irrégulière en plus d'être des personnes humaines je sens la bile noire me monter jusqu'au cerveau.Le travail en associations permet de se rendre compte, sans... [Lire la suite]
Posté par giovinetta à 19:15 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 août 2010

Septième spectre (l’enfant, la forêt et le loup)

Encore un de mes spectres (très long...) Désolé pour la mise en forme que je ne maîtrise pas et que je ne veux plus maîtriser d'ailleurs.Jean Châtel est né en 1756 dans les profondeurs d’une forêt auvergnate.
Son père était charbonnier comme le furent plusieurs générations de ses ancêtres.
Il produisait un charbon de bois réputé dans toute la province pour sa grande pureté et ses qualités rares et qu’il allait vendre chaque mois au village le plus proche.
Il lui fallait cependant près de deux jours de marche avec quatre mulets... [Lire la suite]
Posté par martinlothar à 21:08 - Commentaires [2] - Permalien [#]