Pour la plus part des jeunes filles, le mariage est un rendez vous à ne pas manquer.
 Elle ne manque donc jamais les rendez-vous, arrive un peu essoufflée, rougissante et le cœur battant. Puis elle s’assied calmement, nous échangeons quelques mots. Enfin elle fait glisser ses vêtements, se prête avec candeur  à mes mains habiles. Elle rayonne dans le miroir. Je l’attends, le soir, du fond de mon salon, le matin parfois. Aujourd’hui elle viendra, et je sais que c’est la dernière fois. Il y aura cette dernière fois, dans un bouillonnement de tulle et de taffetas. Alors, dans un élan de  maladresse et de dépit et de tristesse, je piquerai  légèrement, en ôtant une épingle oubliée,  la cuisse de la jouvencelle, un  sein ou la rondeur de la hanche.
La robe est terminée.

Bouillon 12