Ah , on l'a bien ressenti ce tremblement !  Quand il a commencé à se faire sentir, j'étais dans la rue, et j'ai eu le temps de me demander à quel endroit je serais le mieux placé, pour ne pas recevoir sur la tête les immeubles voisins, tandis qu'on entendait des bruits de vaisselle qui tombait de tous cotés, des gens qui criaient et qui restaient chez eux, d'autres qui dévalaient les escaliers et les voitures en stationnement qui dansaient la gigue sur leurs amortisseurs.

olives

 

ors : dans les rayon du mini marché à coté du bureau, 5 minutes après : sale temps pour les olives en bocal !

Voila, pas trop de mal, et finalement pas trop de peur non plus, car depuis 3 ans, ce doit être le cinquième ou le sixième que je ressens, ça avait même tremblé la veille ! Celui ci était quand même balèse, il me permet de faire la différence entre un "5" et un "7". Il ne me tarde pas de tester le 8 ou le 9, mais au moins je vois à quoi sont capable de résister les habitations, et ça c'est rassurant.

 

Ensuite viennent les constats. Sommes nous préparés ? On nous dit mettez vous sous les tables... Mais dans un super marché, elles sont où les tables (à part au rayon meuble?) et dans l'ascenseur, ou est la table ?

 

Bref to be or not to be (under the table) that is the question !

posté par Berbère le 3 décembre 2007