30 novembre 2007

Automne à grands pas s'en est allé

Non, dis-lui que la nuit accablait le nerveux.      AudibertiÔ triste, triste était mon âme                           VerlaineVomie de sa bouche écrasée                            G. LeopardiEt mon coeur, mon coeur trop sensible              E. PoeMais ce fut un jour plein d'amer... [Lire la suite]
Posté par giovinetta à 19:30 - Commentaires [3] - Permalien [#]