Doucement, doucement, doucement s'en va le jour... à pas de velours .....     Bon week end
100_2448  100_2438     

tous les petits pieds sont partis,
le sac du goûter pendu à chaque patère.
Les couloirs redeviennent terrain de jeu des souris,
des araignées ... des lutins, des classes élémentaires.
qui vient entretenir la nuit l'odeur des bancs de bois ?
du papier, des peintures qui séchaient sur les doigts ?
Souvent dans mon sommeil encor je m'en viens là
tout ce que j'ai appris, comment je fus punie,
les chansons, les poèmes, préparation des prix
forment la mosaïque, la trame de mes humeurs,
Soulignant d'un reflet foucades et peines de coeur.
tous les âges, chaque étape également présente,
Les oublis, les amies, jeux de balle, sentes errantes
dédales de la pensée... mais pieux trésors de guerre
qui évitent peut-être que toujours seule j'erre.
 

on peut lire aussi "nous les filles" de Marie Rouanet, qui évoque tous les menus jeux qui ne nous laissaient jamais inoccupées