J'aime les bouquets de tulipes qui se décomposent lentement; la trame végétale en devient diaphane, translucide, les couleurs foncent et la pulpe sèche par le bout, figeant le pétale dans un alanguissement pourtant...

En cherchant sur le web la trace du magasin zinzin et du "livre épuisé" de Frédéric Clément, propre à donner la réplique à notre chère Enn et sa vanité de pêches en montrant toutes les facettes d'une poire en train de se décomposer...
je tombe sur cette adresse propre à multiplier nos virelangues et imaginations

oh non ! impossible de retomber sur ce lien qui illustrait tous les "coups" sur lesquels on pouvait tomber : coup de grâce, coup de canif, coup de coeur, coup de chapeau, coup de foudre, coup de vent ...

mais je trouve quand même ces belles images de fruits de la passion :
Je garde les poires pour la soif ...