Levée tôt,

j’avais la veille griffonnée sur un bout de papier la liste de tout ce que j’avais à faire ce samedi

Normalement tout rentrait dans le créneau horaire 9/12heures.

9 heures tapantes, je suis à la poste et la le guichetier m’explique en long et en large la différence entre collissimo et prêt à poster 20mm

Presque 10 heures, je veux des plants de salade à repiquer… le petit père tout voûté se penche sur les plants, les arrache rhumatisant et m’explique en large et en long comment les repiquer à 25 cm les unes des autres et sur des rangs distants de 25cm. 

20 autres bonnes minutes.

J’aime bien aller au bureau de tabac, je m’y attarde volontiers. Le buraliste est mignon et efficace.

Presque 11heures, il est absent, sa remplaçante est peu habituée à la caisse enregistreuse…

15 minutes. 

J’en suis où sur ma liste. Ah oui …posé le chèque à la repasseuse dans sa boite à lettre, fin du mois oblige !

Je croise livreur… il cherche le numéro 12 de cette rue… Pas de numéro 12. donnez-moi un nom, je vous dirai ou allez…

Presque 12h M*erdouille, je suis en retard.

Il regarde sa fiche et écorche mon nom, il connaît même mon prénom…

Ben je n’habite pas du tout ici… là c’est les Vignoles et moi je suis des Vignerons….

12h 15. cet inconnu m’offre des fleurs. Là dans la rue.

Il a du retard dans ses livraisons, l’adresse est mal libellée. Je suis là par hasard, mon temps a débordé.

Ce n’était pas écrit sur ma liste !!!