Il m’avait dit « viens donc voir la queue de ma comète….c’est pas mal fait pour un Lapon. »

Je pensais qu’il avait construit un machin en polystyrène, une tour de Babel, un monument merveilleux…Tu parles ! Même pas un chalet pour amoureuse en mal d’affection !

Voilà-t’y pas qu’il me lutine, et que je me tortille comme un fil de fer rouillé…Il avait beau me dire « tu le sens mon trésor ? tu le sens,.  hein ? » moi je trouvais que sa composition était plus hasardeuse qu’amoureuse. Il avait beau jouer les affectueux, au fond, lui, ce qu’il voulait, c’était me faire tâter de sa perforeuse.

Bof.

(logo-rallye de Décembre 2006)