Pffff ! toujours et encore des plans sur la *comète ! Tu parles d'un séjour pour le réveillon du nouvel an, une aurore boréale chez les *lapons !
En plus avec le réchauffement climatique, ils vont nous héberger dans des igloos de *polystyrène... Alors qu'un bon châlet de bardeaux, avec un feu de bois. MMMmmhm ! dans mes fantasmes les plus fous, c'est sur une peau de bête devant les flammes que j'aimerais qu'il me *lutine (lutinâsse, même que !)
Ah non, cette année je refuse d'emporter dans les bagages le *fil de fer salvateur qui nous sortira de tous ses coups foireux, jacuzzis en eau trouble ou caverne d'Ali Baba où le seul lot gagnant c'est quand il m'appelle "mon *trésor" pour que je joue encore les one woman show et nous tire d'embarras. Fini les lots de consolation, oui !
Cette année, je vais jouer les petites choses fragiles, les enquiquineuses avec une moue de déception, les blondes perdues au moindre pas qui jouent des cils en se pendant au cou de leur superhéros. C'est un rôle de *composition qui va m'aller comme un gant; on va voir alors s'il peut quitter le simple registre du gars *affectueux et dépendant ... et me rouler au moins aux pieds en ondulant plus fort qu'une chenille *perforeuse.
La suite dès le début de l'année prochaine...

Giovinetta

Logorallye décembre 2006