Si la condition féminine vous intéresse, jetez vous sur "les mots des femmes" de Mona Ozouf. Et si vous lisez ce message avant demain, écoutez "L'humeur vagabonde" excellente émission de Kathleen Evin.
Non, je n'ai pas lu le livre sus-cité, mais je vais me le procurer et le lire un de ces jours. L'écoute de son auteur(e) était tout à fait passionnante.
Piqués au hasard, quelques  extraits

  • la distinction entre le féminisme américain, et le féminisme français, le premier étant difficilement écoutable en France où les femmes participaient culturellement aux relations sociales depuis longtemps, les hommes ayant pour loisir de s'entretenir avec elles, et ne se sentaient pas autnat rejetées à l'écart que leurs consoeurs...
  • la littérature
  • Simone de Beauvoir, qui s'est enfermée deux ans à la bibliothèque nationale pour écrire "le deuxième sexe"
    (et comme j'ai aimé l'entendre dire ces quelques phrases auxquelles je souscris :
    "les femmes doivent acquérir leur indépendance financière...sinon, elles seront toujours dépendantes de leurs maris, elles devront penser comme lui, voter comme lui, et ne pourront pas partir lorsque la relation n'aura plus de sens pour elles".
  • Petit extrait de dialogue entre Marie desplechins et Geneviève Brisach :
    "Les hommes comme tous les humains ont besoin de confiance en eux, les femmes sont leur miroir grossissant, ils ont besoin de se sentir supérieurs à elles pour avoir confiance en eux"
  • L'existence des femmmes est dominée par la nécessité