Pfff, un compte-rendu de retard !

Il y avait Enn,
il y avait Eva,
il y avait moi,
il Y avait Honey,
il y avait l'ami d'Honey, dont nous tairons le nom puisqu'il ne se résout pas à choisir un pseudo (comme s'il n'avait besoin que d'être lui-même)
il y avait Giov, qui avait mangé, prenant à la lettre notre copicolage, sans le confondre avec un comangeange,
il n'y avait pas Myrtille, parce qu'Honey n'avait pas daigné babysitter, mais elle n'a pas encore d'ubiquité, (son ami non plus, car il ne boit pas d'alcool,lui),
il n'y avait pas Marc, pris pas un concert à la salle Nougaro,
il n'y avait pas Téta, self-babysittant,
il n'y avait Roxane, excusée, prise par la neige,
les autres non plus n'étaient pas là : DoudouJanis, massée par les alizés ; Mido, photographiant le canal avant qu'il ne s'en aille ; STv et ML pris par la rénovation de leurs blogues respectifs, ou pas.

Ceux qui n'étaient pas là ont eu raison : on n'a parlé que de sexe. Je ne me souviens de rien. Tout ceci par la faute de Myrtille et de son test à la con ! Celui sur l'impureté. Chacun y est allé de son anecdote salace. Sauf moi, qui n'avait rien à raconter, coté salace.
On a félicité Giov pour sa victoire. Elle nous a conté les caméras et les micros. Marie et Frédéric, qu'elle n'aime pas. (Frédéric, pas Marie).
Pas de daube, pas de souris d'agneau. Une salade gigantesque pour Stéphane, un délicieux lomo pour les autres (un plat espagnol, di cochon, mais pas du jambon).
Des histoires salaces, donc pas racontables, même un vendredi...

Un mardi idéal, en quelque sorte...

La prochaine fois sera pendant les vacances, avec Myrtille, qui a adoré Le chien jaune de Mongolie, un beau film au demeurant, où il ne pase pas grand chose, sauf la vie qui va, en symbiose avec la nature. J'ai aimé aussi.