Un ami me disait hier soir que tout texte écrit devrait être directement compréhensible par n'importe qui. Enfin, sans doute voulait-il dire "tout texte de fiction". Or, je ne suis pas d'accord avec ça : il existe différents niveaux de textes, et selon l'objectif, ils sont directement ou non accessibles.
Evidemment, je le reconnais, ce que j'écris n'est pas toujours compréhensible (oui, parceque la discussion faisait référence à ce texte là, qui lui paraissait incompréhensible).

Bref, mes idées, en vrac, sur la question :

J'aime dire que je ne veux pas voir le prix sur le cadeau, et que j'aime bien ne pas savoir tout de suite ce qu'il y a dans la boite. Voila pourquoi les excès d'explications ou de présentation de personnages, m'ennuient.
J'estime qu'il n'est pas forcément nécessaire de comprendre directement pour ressentir. Je trouve plutôt stimulant et intéressant de ne pas comprendre tout de suite.

Il est sur que certains textes que l'on ne comprend pas immédiatement sont aussi extrêmement ennuyeux, et on laisse tomber.

Pendant un an, j'ai travaillé au théâtre sur "Hamlet Machine", d'Heiner Müller, qui est un texte totalement incomprréhensible directement. Et ce fut le travail le plus intéressant de l'atelire sur les 4 ans que j'y ai passés. Ne pas passer par la voie de la compréhension directe oblige à prendre des chemins détournés, et ouvre des horizons insoupçonnés.

Je répète cette phrase d'un philosophe dont je vous donnerai le nom demain :
"Le monde nous est donné incompréhensible, rendons-le encore plus incompréhensible".