J'ai adoré le dicton de Myrtille, mais je vous laisse aller le lire tous seuls...