Chemins de Sagesse

Je viens de commencer ce livre de Jacques Attali, paru en 1996. Ce qui m'a invitée à le lire, c'est sans doute une note de STV, une autre de Martinlothar, ma visite du labyrinthe des merveilles à Merville, l'essor de la société labyrinthus, qui crée en france des labyrinthes végétaux et ludiques.
En anglais, labyrinthe se dit "maze", et donne amazed : étonné, surpris. Je ne trouve pas dans la langue de Molière d'équivalent véritable à l'expression "I am amazed !"  ou, un peu différent : "I am puzzled !", le premier signifiant une surprise très grande("je suis stupéfait !"), et le deuxième la perplexité, puzzle signifiant énigme en anglais. Ces expressions me paraissent plus imagées que les notres.

labyrinthe_012

Le labyrinthe a pour synonyme dédale, du célèbre architecte mythologique. Je ne vous donne pas les six définitions du Lexis, et je ne consulte même pas mes roberts. Le Lexis différencie vaguement les deux en indiquant que du premier on trouve difficilement l'issue, et que dans le deuxième, on risque de s'égarer.
Attali fait la distinction suivante : dans un dédale plusieurs chemins aboutissent au même but, il y en a un plus court,alors que  le  labyrinthe serait un dédale à voie unique, vers une sortie ou vers un centre.
Je ne suis qu'au début de l'ouvrage, on y revoit les mythes des labyrinthes, dont le plus connu pour moi, celui du minotaure, on y apprend que les labyrinthes semblent exister sous forme de dessin ou autre depuis environ dix mille ans.Et j'attends la suite.

juste quelques citations :

Le labyrinthe est davantage qu'un dessin, il est un message.
...
Notre civilisation et notre culture sont fondées sur le rejet et  l'occultation du sinueux et de l'opaque, et marquées par l'apologie de la ligne droite, de la transparence et de la simplicité.
...
Il n'est rien de plus urgent que d'apprendre la patience, le plaisir de se perdre, la ruse et le détour, la danse et le jeu, pour se retrouver capable de façonner sa vie comme une ironique oeuvre d'art.
Jacques Attali