A mon réveil, celui de la troisième sieste avant le dîner, Maman m’a offert un nouveau jouet.

J’adore les jouets, j’adore la nouveauté, Maman m’adore.

Trop méga grave top ! Le genre qui résiste un peu, avec des surprises à découvrir au fur et à mesure du jeu.

Je veux bien vous le détailler, mais ne comptez pas sur moi pour vous le prêter.

D’abord, une surface à gratter pour se relaxer. Avec tout ce que je fais dans cette maison, le stress, ça me connaît. Passer mes envies de meurtre sur un jouet est encore le meilleur moyen de garder ma bonne humeur. Très agréable, la matière est douce, bruissante, puis filandreuse après usage, ce qui offre la possibilité de détendre les muscles des mâchoires aussi bien que ceux des membres.

Une poignée, pour une bonne préhension de l’objet, favorise son usage en tant que projectile. Sa légèreté fait que la vitre a parfaitement résisté au choc, même si le vase, lui est un tout petit peu tombé, mais ce n’est pas grave, il était très laid de toutes façons. On dira que c’est la femme de ménage.

Et au dessus, le délice ! Des petites particules brillantes, certaines croquantes et réactives comme des puces géantes, les autres vives comme de minuscules billes... si vous aviez vu comme je me suis plu à les pourchasser sous les meubles et à les dénicher dans les poils du tapis, hahaha, un vrai régal ! Il y en a partout maintenant, j’en ai pour des jours d’amusement, à marcher dessus par hasard.

Je crois que le jouet, un peu déglingué, a fini par atterrir dans la coupe à fruits. Je m’en occuperai demain, quand il sera bien parfumé au melon, je raffole du melon. Maintenant, je vais aller caresser un peu Maman.


- Ce soir, Le Chat, je sors,! J’ai rendez-vous avec le Prince, au Frivoli, je ne connais pas du tout, mais c’est sûrement la grande classe. Il m’a envoyé un message adorable :

je t1vit o frivoli c grat8 avec 1 meuf

TKnon jte kiiiif tu VRA c2labal

Tata KS vi1 je tatan ch& wam abi1to

Tu te rends compte ? Il me kiiiif avec QUATRE « i » ! C’est trop trop chou !

Regarde les jolies tongs rooooses, comme elles sont délicates, des souliers de princesse, n’est ce pas ? Remarque qu’au prix où je les ai payées, elles ont intérêt à faire de l’effet... une folie... mais bon, le Prince appréciera !

Enfin, LA jolie tong, parce que là, je ne trouve point la deuxième, vois-tu... mais évidemment, toi, tu ne me diras pas où elle est, hein... ouh qu’il est beau, mon Chat, ouh qu’il est adorableblebleble le gros miminounoudoudou à Maman kilébokilédou, tu sais tout mais tu ne peux pas parler mmmm...

Tralalala lala...

Parfumée délicieuse légère comme une bulle lalalaa

Et chaussée de lumière je suis une libelluuuule

Il s’en faut d’une virgule que mon Prince capitule

Après le crépuscule tels des fous funambules

Nos volontés basculent et...

mais où qu’elle est c’te grolle putain de bordel de merde !?




ensalada_de_fruta

il suffit parfois

du bonheur au désespoir

de quelques paillettes