02 juillet 2005

On se fait une boss à Nova.

Je suis malade, obsédé, et accessoirement Evariste… j’ai beaucoup trop de respect envers les médecins pour leur demander le nom de cette maladie qui me ronge chaque jour un peu plus. C’est aussi au nom de ce principe que je plaque toutes les femmes avec qui je suis, dès que çà dure plus de 3 mois. Je ne veux pas les faire souffrir en leur disant que je suis obsédé et que c’est incurable. Je suis déjà bien assez malade pour ne pas me rajouter une dépression en prime. Je vis reclus dans une mansarde, que je loue dans la très... [Lire la suite]
Posté par Evariste Galois à 12:40 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

02 juillet 2005

une place stalinienne

J'ai l'habitude d'illustrer avec des photos, alors je vous montre la place de la mairie de Colomiers. Cette  fontaine s'arrête dès que je m'approche d'elle pour la photographier ! Colomiers, terre d'envol
Posté par Ennairam à 12:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 juillet 2005

homophobie

J'aimerais que vous lisiez cette note
Posté par Ennairam à 09:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 juillet 2005

le café de la Concorde

Dans la série " Sauvons les meubles" (et les espèces menacées) Le café de la Concorde a été vendu.un peu comme le bijoules peintures sont fanéesles guéridons de marbre sont écaillésles dalles échiquiers sont usées et usées les affiches tapissent les mursj'aime y allerle café y est très bonpourvu que les nouveaux propriétaires n'aient pas envie de nettoyerrepeindrechanger le mobiliercarreleracheter des tasses neuvesdu café bon marchéinstaller un comptoir rutilantnous virerqu'on ne nous fatigue pas avec le... [Lire la suite]
Posté par Ennairam à 01:33 - Commentaires [2] - Permalien [#]
02 juillet 2005

WRZ

Vous allez dire que je suis snob ! On a le snobisme de ses moyens...Donc, frustrée par ma sortie russe, déçue de ne pas avoir vu le film argentin que je désirais découvrir, je me suis rabattue hier soir sur un autre film argentin. Je ne sais pas ce qu'il y a avec l'Argentine : jusqu'à présent, pour moi, le film argentin, c'est une valeur sure, comme les montres suisses, le thé de Ceylan, le café d'Ethiopie, et il y a 20 ans les films italiens. Rappelez-vous, ou allez voir : le fils de la mariée, historias minimas, whisky... ... [Lire la suite]
Posté par Ennairam à 01:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]