Présents (dans l'ordre d'apparition)

Giov (alors elle, on la retient : elle a lancé les invites à 17 heures pour 19 ! Mais on lui pardonne, c'était son anniv)

Son chat (j’ai oublié son nom). Il a fait une admirable séance d’équilibre sur la treille. Et il n’aime pas les olives)

Moi (à l'heure, comme d'hab.)

Domi, pas trop en retard

Marc, propre comme un sou neuf

Colin, invité surprise, entre deux exos de chimie, le pauvre

Tétaclacs, vachement à la bourre, mais elle avait un alibi, parait-il

Norbert, le dernier.

Pensées zémues pour Honey, malade, 'Enn, occupée à bloguer, supposâmes-nous, et Eva, en quasi vacances à Meaux.

Pour un apéro préparé hâtivement, c'était pas mal :

- quiche au thon, sans pâte (c’est pas un oubli, c’est pour les allergiques au gluten). Délicieuse, ceci dit.

- TUC (c'est bon les TUC, vous vous rappelez, les TUC de notre jeunesse, salés et craquants), mais presque personne n'en a mangé. J’ai essayé de les tartiner avec de l’aïoli, c’est pas mauvais.

- beignets de crevette (en principe réservés aux allergiques au gluten, mais tt le monde en a mangé).

- coeurs de lapin revenus au vinaigre de framboise (aucun commentaire sur l'art de faire revenir les coeurs, mais Giov nous a gratifiés d'un chabrot au vinaigre qui l'a faite s'étouffer)

- etc... (salade aux gésiers, fromage, chou-fleur, tomate)

- glace flambée au Grand Marnier. Nous avons unanimement décidé qu'il n'était pas prudent de flamber les glaces dans des assiettes en plastique, preuve, que nous tenons bien l'alcool)

- tarriquet

- minervois (tu y retournes qd tu veux Marc, il était bon)

- soupe de champagne (ça c'est une recette qu'il faudra publier dans la rubrique gourmandise)

Même pas mal à la tête.


Décisions :

1- le FROLIVI est rebaptisé FRIVOLI pour faire plaisir à ces dames qui dislisent (la conjugaison du verbe dislire peut conduire à des ambiguïtés : je dislis, tu dislis, elle dislit, qui ne signifie pas « elle se trompe de lit »)

2- hormis les membres fondateurs, tout postulant au site devra écrire une lettre de motivation publique, pour ou contre laquelle voteront les membres zinscrits).

3- Domi ayant proposé ses services, il va se dépêcher de nous faire le site, on peut plus attendre, là. DEPECHE-TOI, merde !

4- faudrait pas que ça devienne une habitude de venir prendre le café chez moi, parce qu'après, la vaisselle, c'est pour ma pomme, et les critiques, hein ? qui est-ce qui se les enquille ?

Sinon, on a bavé sur TW (mais pas trop sur 22, qu'on aime bien, finalement).

La sortie TW le long du canal du midi s'est bien passée : pour ne pas avoir mal aux fesses sur le vélo, on peut trouver des protège-périnée en silicone.

La majorité vote NON, certains s'abstiennent. (tout espoir de les convaincre n'est pas perdu)

Il y a des photos à faire au commissariat de la route de Narbonne, où établir une procuration pour voter NON semble le parcours de la combattante, genre pour le OUI, passez ici, madame, et pour le NON, ben faudra revenir à 14h, on a l'apéro, nous.

Cabrel est un peu soporifique, mais le dernier disque mieux que les deux précédents.

Le vent d'autan déplace les murs (chuis pas sur d'avoir tout compris, mais c'était au moment de la soupe au champagne). Les fruitiers ne poussent pas à Toulouse à cause du vent d'autan, mais, peut-on objecter, ils poussent bien en vallée du Rhône, alors que le mistral, putaing, je conseille pas aux cocus de TW de s'y aventurer. Ben non, justement, les arbres s'habituent. Ils se penchent en direction du sud. Alors qu'à Toulouse, il a trois jours de vent d'autan et autant de vent d'ouest, donc ils ne savent plus de quel côté pencher, les fruitiers toulousains. C'est peut-être pour ça, finalement, que les hommes de Toulouse ne savent pas de quel côté pencher.

La station de métro Saint Michel est super jolie, en entonnoir.